samedi 17 juin 2017

Lu et adoré : le magasine VeG


Une fois n'est pas coutume je voudrais vous parler non pas de livre mais d'un magazine, mon dernier coup de coeur, le magasine VeG !

Je suis tombée sur le numéro 2 (juin/juillet 2017) chez mon marchand de journaux et après l'avoir feuilleté je l'ai acheté. Après une lecture approfondie, j'ai été séduite par la qualité de ce magazine.

C'est un magazine (qui paraît tout les 2 mois) destiné aux végétariens mais pas seulement, il est aussi et surtout pour les gourmands qui désirent manger autrement et sainement.

Je craignais qu'il soit compliqué ou destiné à une élite, des initiés ou pratiquants le végétarisme depuis des lustres mais il n'en est rien. Dès la lecture de l'édito on est prévenu qu'il s'agit d'un magazine "de tous les jours"... "pour des gens comme vous et moi, des femmes et des hommes qui cuisinent au quotidien, rentrent tard le soir et ont intérêt à préparer fissa un bon dîner pour une fratrie hurlante et affamée, sous peine d'une révolution à la maison." 

Jusqu'à présent je consultais des pages spécialisées de cuisine végétarienne sur les réseaux sociaux ou dans mes livres de recettes. Depuis bientôt 2 ans je ne mange plus de viande, non par effet de mode, ou parce que j'aurais pu être choquée par le traitement des animaux dans nos abattoirs. Je ne mange plus de viande ni de charcuterie par goût tout simplement, cela ne me dit plus rien. Je continue cependant de manger de temps à autre du poisson que j'achète au port directement. Mais cuisiner végétarien n'est pas simple, comment s'y prendre ? Et à cause de cette fausse image véhiculée par les esprits moqueurs : les végétariens ne mangent que des graines, de la salade voire de l'herbe... cela peut s'avérer difficile de s'y mettre. Or cuisiner une ratatouille (épicée façon tunisienne ou non) accompagnée de riz ou de semoule avec deux oeufs au plat c'est déjà manger végétarien !

J'aime les magazines de cuisine et j'en ai toujours achetés car on acquiert des techniques. Ma mère et ma grand-mère étaient des cordons bleu alors cuisiner "presque" comme elles est un vrai défi. J'aime les magazines car on peut les relire à volonté, on les garde pas loin, ce n'est pas le même rapport avec les sites spécialisés - on n'est pas forcément tout le temps connecté sur le Net - c'est quand même plus simple et convivial le support papier. Et celui-ci a toute son utilité pour nous faire progresser pas à pas vers une nourriture saine et gourmande, vitaminée. Ma famille n'est pas végétarienne mais je leur cuisine des plats sans viande parfois, ils ont pris l'habitude et goûtent volontiers des nouveautés et des recettes gourmandes !

Ce magazine propose des recettes vraiment simples à réaliser (pas besoin d'être un expert) avec quelques ingrédients simples (pas besoin de dénicher un poivre introuvable). On peut se procurer les produits spécifiques comme l'afar agar dans les magasins bio ou spécialisés, et aussi dans certaines grandes surfaces qui se positionnent depuis peu sur ce marché. Ainsi on peut se préparer une petite entrée carottes/mesclun en gelée (d'agar agar), une tarte aux asperges, des galettes de poireaux et carottes à la vigneronne en 30 minutes, une charlotte ou une panacotta... Certaines recettes sont vegan (sans produit animal). J'ai voulu préparer la pâte à tartiner (une recette justement vegan dans le numéro 2 de VeG) comme la célèbre pâte à tartiner noisettes/chocolat pour mes enfants. Même si le coût est un peu élevé pour préparer cette pâte car j'ai voulu me procurer dans mon magasin bio huile de coco, sucre de coco et les noisettes bio qui sont des ingrédients chers, mais le résultat dépasse toutes mes attentes (NB : on n'est bien sûr pas obligés d'utiliser des produits bio). Tout simplement délicieux et je sais qu'il n'y a pas de conservateurs, de colorants.
Une recette à faire bien sûr exceptionnellement. Mes enfants l'ont goûtée et se sont extasiés de ce bon goût de noisettes ! Et c'est idéal pour le goûter (avec parcimonie quand on fait attention à sa ligne), ou au petit-dejeuner : un vrai régal (cf photo).

Dans ce magazine, on trouve des dossiers sur des produits de saison comme l'asperge, un article sur le vin rosé, des reportages sur des artisans, des viticulteurs, des grands chefs, des techniques pour faire son potager sur son balcon par exemple, mais aussi des idées shopping, des bonnes adresses de restaurants ou de boulangers, des villes mises en lumière comme Montpellier ou Bruges qui ont leurs adresses végétariennes... Ce magazine est hyper plaisant, il donne envie de découvertes, le tout dans la simplicité, je n'arrête pas de le lire et de le relire ! Je me suis abonnée et j'ai commandé le numéro 1 par la même occasion, ils me l'ont adressé ultra rapidement, preuve que l'équipe de VeG est vitaminée ! Je lui souhaite un très bel avenir !

Lu et adoré ! 


jeudi 15 juin 2017

Quels livres dans votre sac de plage ?



Bientôt l'été et j'ai raté l'émission de La Grande Librairie diffusée en mai sur France5 qui propose une liste de livres pour les vacances à emporter dans sa valise. Mais j'ai vu cette liste auprès d'autres blogueurs et il y a pas mal d'auteurs classiques.

Je voulais des nouveautés, des écrivains que je ne connais pas, et des lectures "légères" et bien entendu agréables. Voila ma petite sélection et quelques idées de lectures originales. 

J'ai déniché un livre à ma médiathèque d'un auteur allemand et une nouveauté 2017 : "La vérité et autres mensonges" de Sascha Arango (Albin Michel) pourrait tout aussi bien s'intituler "la réalité et autres fantasmes" car le héros Henry hésite à dire la vérité à son épouse et imagine donc d'autres solutions à son problème. Le contexte est assez drôle et on se prend facilement à l'histoire tout en s'attachant au héros qui se trouve dans la panade et qui tourne en rond pour trouver une issue. Il spécule, se décide à avouer au risque de tout perdre, renonce... Je voulais lire quelques lignes et je me suis retrouvée à la page 50. Je poursuis avec plaisir...



Un livre m'a été conseillé par ma libraire (librairie du Channel) : "Dans une coque de noix" de l'auteur anglais Ian McEwan (Gallimard / du monde entier/ 2017) que je découvre.
Sa première phrase est juste sublime et extraordinaire : "Me voici donc, la tête en bas dans une femme". 
C'est l'histoire d'un bébé dans le ventre de sa mère qui entend tout et décèle un complot qui se trame à l'extérieur. Un roman moderne qui reprend Hamlet d'une façon très originale ! Une lecture commencée aussi et qui s'avère très plaisante.



*

Le troisième roman est une réédition par le Quai Voltaire en février 2017 de "la vie rêvée de Virginie Fly" de Angela Huth qui est sorti en 1972. Je ne connais ni cette auteure anglaise ni ce roman qui semble toujours moderne. J'en ai aimé le résumé donc une belle occasion de nourrir ma curiosité... et encore une histoire de fantasmes, donc à découvrir !


*

Et le dernier roman sur la photo principale de cet article est "les voix de la nuit" de Eugène Green paru en 2015 chez Robert Laffont. Présentée comme un suspens et avec en toile de fond le Pays Basque, cette histoire semble attrayante, mais aussi enrichissante au sujet du Pays Basque. Et parce que j'ai déjà jeté un petit coup d'oeil, la plume est très belle. "Tout homme est un mystère... Certains plus que d'autres". Je n'ai pas de résumé très complet pour ce livre, et je n'ai pas cherché,  ma médiathèque a recouvert une partie de la 4ème de couverture car le résumé était trop "révélateur". Ce que je sais : C'est un jeune homme qui retourne avec son épouse au Pays basque pour écrire un roman mais il tombe sur un vieil ami qui a bien changé. Il le revoit pour discuter..."
Et ?
A lire !

*

Je vous souhaite de très belles lectures
et un très bel été 😊
A bientôt ! 


mardi 13 juin 2017

Lu et approuvé : Aliss de Patrick Senécal


ALISS
de Patrick Senécal
556 pages - paru en mai 2017
(Editions FleuveNoir)

Mon avis : un roman-conte noir fascinant ! 5*

 >- Pour lecteurs avertis -<

"L'homme a besoin de ce qu'il a de pire en lui s'il veut parvenir à ce qu'il a de meilleur..."  (Nietzsche)

Plus je lis Patrick Senécal, plus j'apprivoise et j'aime son univers. J'ai déjà lu et chroniqué "le vide" et "Hell.com" qui sont de très grands livres, et lu "Faims" et "5150 rue des Ormes" un suspens haletant. Je compte bien lire tous ses livres.

J'aime sa manière d'analyser la société et les hommes, de dépeindre leurs pires défauts et leurs perversions. Cet écrivain a un pouvoir certain sur le lecteur : celui de l'emporter dans son monde. Ensuite, soit le lecteur adhère à cette noirceur et se laisse kidnapper et porter par l'histoire et les péripéties de ses héros, soit le lecteur est heurté, et se trouve dans l'excès d'émotion et l'impossibilité de poursuivre. Patrick Senécal ne laisse pas insensible. Sa plume est acérée, vive et précise, elle tranche et ne triche pas. Si cet écrivain peut nous retourner les tripes, ou nous donner un sentiment de dégoût, nous choquer ou nous émouvoir, le tout en deux paragraphes, ou deux mots, il le fait. 

J'ai entrepris de lire Aliss en étant un petit peu sceptique : bon, d'accord... une "adaptation" ou une "révision" de la célèbre "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll, mais pour adultes, et après ? Que vais-je trouver dans cette lecture ? Comment va s'y prendre son auteur que j'affectionne de plus en plus ? J'admets que j'avais peur d'être déçue par cette proposition.

J'ouvre ce livre, et après quelques pages à peine, je suis immédiatement emportée dans un tourbillon de vie, comme Alice. A 18 ans, elle quitte sa bourgade tranquille de Brossard pour rejoindre Montréal et vivre l'aventure... pour devenir Aliss.

Et l'aventure commence aussi pour moi.

On ne pense même plus à Lewis Carroll. On oublie son Alice. Tout cela ne compte plus. Car Aliss de Senécal est un roman à part entière et dévoile une histoire originale, contemporaine et moderne. Quand ma fille m'a demandé ce que je lisais, je lui ai répondu : un conte pour adulte, avec sexe, drogue, et philosophie ! 

Ce roman est fascinant, presque hypnotique, car très bien réfléchi et rythmé, sa construction est intelligente. Il enchaîne les rebondissements et questionnements d'Aliss qui poursuit une quête existentielle. Comment vivre pleinement, se surpasser pour être soi ? Quelles sont les limites ?? C'est un roman qui parle de la vie, du bien et du mal, de morale. Et d'expériences. C'est ce qui caractérise Aliss qui veut vivre toute sorte d'expériences qui lui permettrait de répondre à ses questions. Même s'il faut vivre le pire.

"Pour aller au bout de soi-même, il faut franchir plusieurs étapes... Chaque étape est une frontière qui nous amène un peu plus loin. Il s'agit de découvrir qu'elle frontière nous arrêtera... C'est cette frontière qui nous révélera à nous-mêmes." (P. 87)

Et séduite, j'ai suivi Aliss dans cette quête littéraire avec cette envie pour moi aussi, de savoir ce qu'elle découvrira.
Comment se terminera l'aventure ? D'ailleurs qu'est-ce qui importe : la finalité ou la quête ?  Moi, je sais.

Je vous conseille vivement de découvrir Aliss.

Magistral !

Lu et approuvé.


*

lundi 8 mai 2017

Lu et approuvé : Les dossiers de l'Agence 13 de Serge Brussolo Le Manoir de l'écureuil Épisode 1


Les dossiers de l'Agence 13
< Le manoir de l'écureuil >
Épisode 1
de Serge Brussolo
(Éditions 12-21)

Dossier 4 : propriétaire folle disparaît dans le désert

Mon avis : une série originale et déjantée 4*


Cette série proposée par Serge Brussolo est plutôt originale et agréable à lire. L'agence 13 propose des services de redécoration ou de remise à neuf dans des lieux de scène de crime. Et l'employée Mickie Katz qui y travaille est assez atypique. Dotée d'un caractère bien trempé, et d'un franc parler, elle a été formée dans son enfance par son père pour se battre si elle été amenée à se battre un jour.  [On peut d'ailleurs en apprendre plus sur elle dans le dossier "Michelle Annabella Katz - Premiers combats".]

J'ai bien aimé cette première partie de l'épisode écrit avec rythme et dans un style direct, avec des reflexions humoristiques, ce qui donne une histoire assez déjantée qui se déroule en Californie. Mickie doit se rendre en plein désert dans le manoir d'une femme qui a disparu. Cette auteure de thrillers à succès n'a plus donné signe de vie depuis des années, tout le monde la pense morte et beaucoup  de fans qui gravitent autour du manoir spéculent sur ce qui lui est arrivé. La mission de Mickie est de rénover le manoir pour que la maison d'édition puisse continuer à percevoir des royalties.
Rebondissements, faits étranges, rumeurs, rencontres, liens énigmatiques... elle va enquêter pour découvrir ce qui est arrivé à cette écrivaine mythique et mystérieuse et tenter de percer le secret autour de sa disparition. La fin entretient le suspens et je lirais bien volontiers la suite pour connaître le dénouement.

L'épisode suivant "le jardin d'hiver" paraîtra en juin 2017.

Lu et approuvé ! 

* * * 

mardi 2 mai 2017

Prenez date en Mai : Le baiser (Calais)

Plusieurs événements se déroulent à Calais sur le thème du Baiser en hommage à Rodin, au Musée des Beaux Arts et à la Médiathèque Louis Aragon.


▪ Exposition au Musée des beaux-arts de Calais
(Du 8 avril - 17 septembre 2017)
Adresse : 25 rue Richelieu à Calais 03.21.46.48.40


À l’occasion de centenaire de la mort de Rodin, le musée des beaux-arts de Calais rend hommage au grand maître de la sculpture française, en consacrant une exposition à l’un des thèmes les plus populaires et célèbres de son oeuvre : le Baiser ! 


À travers le regard d’artistes internationaux – parmi lesquels Rodin, Chagall, Jacques Monory, Ange Leccia, Douglas Gordon,..., et une diversité de médiums et de disciplines artistiques (peinture, sculpture, installation, bande dessinée, cinéma, photographie, vidéo), l’exposition cherche à montrer l’évolution de ce thème dans l’art depuis la création du Baiser par Rodin en 1887.


Les artistes exposés ont en commun d’aborder le baiser avant tout comme un langage. Entre mythe et réalité, entre codes et protocoles d’hier, d’aujourd’hui et de demain, ils (re)pensent la relation à l’Autre. Imaginée en hommage à Rodin, l’exposition « Le Baiser, de Rodin à nos jours » dépasse le cadre d’une présentation chronologique, donnant à voir des oeuvres remarquables sous des thèmes et des angles différents. Elle permet ainsi de redécouvrir la richesse et la diversité de la création de la fin du XIXe siècle au début du XXIe siècle.

Horaires


Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 13h à 18h (17h de novembre à mars). Visites possibles pour les groupes dès 9h. Fermé le lundi et les jours fériés.

~~~~~~~~~~

▪ A la Médiathèque Louis Aragon :

>>> "le baiser du mardi" : dans le cadre de l'exposition chaque mardi projection d'un film culte à partir de 17h (du 2 au 30 mai)

Renseignements à la Médiathèque Louis Aragon
16 rue du Pont Lottin Tél. 03.21.46.20.40

>>> LIVRE&VOUS : SPÉCIAL NEW ROMANCE Samedi 13 mai de 10h à 11h30



Vous avez adoré ou détesté le dernier livre que vous avez lu ? Venez nous en parler, on offre le café ! Samedi 13 mai 2017 De 10h à 11h30 Livre&vous est un espace de dialogue libre et ouvert à tous ceux qui aiment lire et qui brûlent d’envie de partager leurs lectures. Joignez-vous à notre Blabla littéraire !
Gros lecteur ou pas, aucune importance, ce qui compte c’est l’envie d’être ensemble et de s’échanger des idées de lectures, que ce soit un coup de cœur ou un coup de griffe ! Maitres mots : convivialité et bonnes feuilles !
Viennoiseries ou cake « maison » bienvenue.

>>>  "l'écriture du désir" : rencontre auteur Jeudi 18 mai à 18h 30.  



Conférence par Belinda CANNONE, romancière et essayiste Jeudi 18 mai 2017 De 18h30 à 20h :

Qu’est-ce que la littérature érotique ? Comment la distinguer de la pornographie ? Quel enjeu représente-t-elle pour tout écrivain attaché à décrire l’existence humaine dans ses dimensions multiples ? Plaisir et inconfort, autocensure, difficulté d’exprimer les sensations-sentiments, joie de formuler l’expérience vécue par tous… La rencontre abordera les liens entre Eros et la littérature.

***

lundi 1 mai 2017

En mai : lis ce qu'il te plaît !


Après de belles découvertes en Avril,
Voici les livres que j'ai sélectionnés pour Mai.
Et c'est bien connu : "en mai fais ce qu'il te plaît" donc le mot d'ordre pour lire ce mois-ci c'est de lire ce qui nous fait envie, nous attire... et pour moi ce sera :

▪ Le dernier Franck Thilliez avec "Sharko"
qui paraît le 11 mai... un incontournable,

▪ le Best - seller de Laurent Loison "Charade" qui cartonne auprès des lecteurs (il me tarde aussi de tenter cette expérience),

▪ L'écrivain Serge Brussolo que je vais découvrir avec sa série déjantée "le manoir de l'écureuil" Épisode 1/2,
(Nota : L'épisode de présentation de l'héroïne est en accès libre gratuitement sur Amazon actuellement sous la référence "Michelle Annabella Katz - Premiers combats")

▪ et enfin "Sublimation", un thriller très apprécié aussi des lecteurs, le dernier roman paru en décembre de l'auteur indépendant Bastien Pantalé.

Voilà encore de belles lectures ☺ en perspective,
et c'est ce qui me plaît. Je m'en réjouis d'avance.

Je vous souhaite aussi de très belles lectures,
et un très beau mois de mai.
Soyez heureux ❤

***

Voici les résumés des livres :



Présentation de l'éditeur

" Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse. Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier. À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux. "

Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons. Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d'être confiée au 36, car l'homme abattu n'avait semble-t-il rien d'un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure. Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l'enquête et s'enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu'à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu'ils s'étaient efforcés de bâtir.

***



Présentation de l'éditeur : Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac. 

Biographie de l'auteur : Né en 1968, Laurent Loison grandit dans les traditions paysannes. Entrepreneur depuis 25 ans, il mène une carrière éclectique qui fait de lui un homme aimant profondément la vie. Charade est son premier roman.

***



Présentation :
Quand on travaille pour une agence immobilière spécialisée dans les anciennes " scènes de crime ", mieux vaut s'attendre au pire...

Pour sa nouvelle mission, Mickie Katz, décoratrice d'intérieur au sein de l'Agence 13, doit remettre en état le manoir de Savannah Warlock, célèbre romancière disparue il y a dix ans dans des conditions demeurées obscures. Située aux confins du désert, à proximité d'un lac insalubre, la demeure est devenue un musée assiégé par les fans. Savannah Warlock, aujourd'hui oubliée, a été un auteur de thrillers contesté mais vénéré telle une idole. Les légendes les plus absurdes circulent à son sujet. Ses livres, jugés insoutenables, ont provoqué maints scandales. Certains n'hésitent pas à voir en Savannah une tueuse en série, dont chaque roman serait en réalité un récit autobiographique ! Très vite, Mickie découvre que les mystères du manoir prennent racines dans son histoire personnelle...


***


Présentation de l'éditeur :
Bordeaux, place de la Bourse, une oeuvre d’art intrigue les passants. Le meurtre atroce qu’elle dissimule annonce une psychose sans précédent. Dans son atelier parisien, Damian Leisenberg subit les assauts de visions persistantes, des scènes macabres laissant présager le pire. Le controversé Capitaine Bonhoure se lance sur la piste d’un tueur en série pour le moins créatif, mais face à la complexité de l’enquête, ses dons de criminologue ne seront rien sans les avis éclairés du Lieutenant Torrès. Du port de la lune à Paris, le duo d’enquêteurs, impuissant, assiste au décompte des victimes.
Dans la lignée de Seven, un thriller psychologique qui changera à jamais votre regard sur l’Art.


***

dimanche 30 avril 2017

Lu et approuvé : "Accusé, sors de ta tombe !" de Stéphane Loiseau




Accusé, sors de ta tombe ! 
de Stéphane Loiseau
154 pages
Formats : broché et numérique
(Sur Amazon et Fnac)
Éditions www.vent-des-lettres.com
Durand-Peyroles


Mon avis : un roman à suspens
sensuel et captivant
4*


.
J'ai beaucoup aimé ce roman, le dernier de Stéphane Loiseau. La quatrième de couverture m'avait donné envie de découvrir Anna, cette femme tourmentée par son passé qui refait surface.
Quant au titre, il m'a interpellée assurément.

L'écriture est belle et fluide, je l'ai trouvée même sensuelle, elle met en valeur le déroulé tout en émotion de cette histoire et la fragilité d'Anna. On s'attache très vite à cette héroïne cabossée par la vie et qui souffre de la perte de son enfant Camille, qui s'est noyée 8 ans plus tôt. On a connaissance de ses pensées et de ses désirs et de ses craintes... Même sa maison est lugubre et froide. L'atmosphère est parfois triste, amplifiée par le froid et la neige. Et paradoxalement à cette noirceur, Anna essaie de retrouver une joie de vivre auprès de son amant. On lui découvre au fil des pages, embellies des descriptions de la Loire et des doux paysages Angevins, une envie tenace de découvrir la vérité. Car un gendarme est retrouvé mort et une poignée de cheveux de Camille, sa fille décédée, est retrouvée sur la scène de crime. C'est tout simplement impossible alors que penser ? 

On s'interroge, on formule des hypothèses, on pense à Anna, même le livre posé. Et finalement on reprend la lecture pour tenter de découvrir le fin mot, le livre est en fait impossible à lâcher. L'intrigue est intéressante car l'auteur a su nous associer dans sa narration à cette machination qui pourrait tout à fait être une énigme ou un faits divers de notre Société.

Pour terminer, je fais un seul "reproche" ou une remarque : le roman est court (154 pages) et on aimerait en lire plus car on se plait à faire connaissance lentement, on s'installe, on s'attache... et c'est déjà fini. Un peu comme une promenade un dimanche après-midi en bord de Loire, on admire ses différents paysages et ses lumières changeantes, on en admire la beauté et la balade est finie il faut déjà rentrer ! J'ai exactement ce sentiment avec ce beau roman. Une bien belle promenade littéraire.

Lu et approuvé ! 

* * * 

Description :

Que sait-on vraiment de sa souffrance ?
Anna Bourseau, secrétaire dans une petite ville des bords de Loire, pensait avoir vécu le pire. Camille, sa fille unique qui se noie devant elle dans la mare du jardin ; la spirale dépressive qui l'emporte ; la séparation avec son mari...

Puis enfin, des années plus tard, la remontée à la surface avec un nouvel amant et la passion qui la dévore.
Pour trop peu de temps. -Maman, au secours ! Cet appel nocturne réveille soudainement son douloureux passé, à en déchirer les entrailles. Une touffe de cheveux retrouvée dans les Landes, sur les lieux du meurtre d un gendarme... C'est le coup de grâce : cet indice désigne, sans ambiguïté, la suspecte, Camille...

--- Un roman à suspense efficace où transparaît au milieu d'une trame savamment orchestrée, la vision d'un monde où la notion de privilège ne semble pas obsolète pour tous, surtout lorsque la douleur et la peur effacent toute perception de la réalité. Un crescendo oppressant dont on ne ressort pas indemne ! (François-Xavier CERNIAC, prix VSD du polar 2011.)

***